Ahhh les soldes...

dessin soldes



Nous sommes dans cette période très attendue qu'est celle des soldes. Vous savez cette zone rouge pendant laquelle, moi, je ne mets pas un pied dans les magasins.

comportement archaique pendant les soldes

Tout d'abord cela ne vaut, à mon goût, plus la peine d'en faire tout un "fromage" puisque tout au long de l'année, notre économie se portant à merveille, vous avez toujours des offres de type "le deuxième article à -50%" ou encore mieux "le troisième offert". Sans parler des fausses étiquettes dont les facebookers se font écho concernant de grandes marques de décoration et d'ameublement qui vous font un + 50 % avec de nouvelles étiquettes collées sur les anciennes et où vous passez de 19.99 à 28,99 euros. Ils sont assez bêtes pour penser qu'aucun consommateur n’enlèvera l'étiquette.


C'est aussi durant cette période que je me dis que je n'aimerais pas qu'une guerre éclate ou qu'une tempête nous prive de livraisons de nourriture, tant les comportements de mes congénères me font peur.

Entre, "c'est moi qui l'ai vu la première" qui débouche sur une bataille de "je te tiens par la manche et c'est à qui cédera la première " et/ou les insultes dignes des tempéraments les plus chauds, je vous avoue qu'il ne faudrait pas que nous soyons en pénurie de quoi que ce soit.

Cela me rappelle la tempête de 2009 dans notre bon Sud-Ouest où je fus témoin d'une vraie bagarre entre deux femmes pour du pain. L'une âgée d'une soixantaine d'années avait pris une dizaine de baguettes dans son caddie et l'autre essayait très dignement, au début du moins, de lui faire comprendre qu'une ou deux seraient suffisantes. Bref, cela c'est terminé avec le chef du rayon boucherie et le fils du patron de supermarché pour les séparer. Le lendemain une pancarte indiquait que deux pains différents seraient tolérés par caddies et par famille (c'est assez grave à mon goût d'avoir besoin d'une pancarte pour être, comment dire, éduqué et civilisé).
De mon côté, je m'étais mise aux biscottes et comme il y en a tout un rayon de différentes, il y avait de la marge et puis, depuis je ne mange que du pain à l'épeautre, qu'au passage je vous recommande pour toutes ses qualités digestives et de ventre plat retrouvé.
 
Mais revenons à nos moutons et aux "soldes". D'ailleurs l'autre jour, une cousine fort adepte de Fleurs Pois et Cie, me demandait si nous pratiquions des soldes. Ma réponse fut, je l’avoue, un peu brute de décoffrage, mais je vous la livre telle quelle : "chez nous ma belle, nous ne volons pas les clientes durant l'année. Alors, nous ne faisons pas de soldes puisque nos prix sont calculés au plus juste". Elle était contente d'avoir posé la question, ma cousine chérie. Il faut dire que j'avais passé une fin de journée assez difficile avec ma fille et son super contrôle de math et que, voyant la tête de fruit confit de ladite cousine, je me suis lancée dans une explication pour qu'elle comprenne mon raisonnement sans avoir oublié, de lui faire un grand sourire en lui disant : " tu as remarqué que c'était de l'humour, hein, je viens de faire un stage à l'école du rire!!!" Cela a eu l'effet escompté, elle a souri, Ouf...

camembert pourcentage

Je me suis donc lancée dans une belle explication sur le pourcentage que représentait l'achat des matières premières, la fabrication, le packaging qui sont les bases de nos frais et de lui montrer par un joli camembert sur la nappe en papier de notre table de resto, que si nous pratiquions des soldes, cela serait du suicide d'entreprise. C'est un choix que nous faisons, lui expliquai-je. Soit nous vendons nos articles 50% plus chers tout au long de l'année et nous faisons une remise deux fois par an, soit nous respectons nos clients et la confiance qu'ils mettent en nous et nous faisons un prix le plus juste possible. "Moi une marque qui me fait du - 70% durant les soldes, j'ai un peu, (je suis gentille, là) le ressenti qu'ils me volent le reste du temps, pas toi ?"
Bref, c'est comme si je demandai à mon boulanger de me faire la baguette à 50 centimes d'euros et le fondant au chocolat à 1 euro, je ne pense pas qu'il répondrait favorablement à ma demande.

Lingerie et sous vêtement ado fill et femme 100% coton et français



Bon, je crois que vous l'aurez compris, je déteste que l'on me prenne pour une idiote et du coup j'achète aux marques qui sont comme nous françaises et dont le prix me semble cohérent, comme chez Archiduchesse ou le garçon français, où on plafonne à -15%..

 
Caroline